Recevez ce cadeau GRATUITEMENT
7 vidéos PNL
offert par Nathalie Hamelin, coach et enseignante PNL

:

:


La maladie, le deuil et la PNL! Envoyer
articles pnl
par Nathalie Hamelin, coach et enseignante en PNL
écrit en mai 2008

Dans mes chroniques, j'explore le plus possible des épreuves, des leçons, des partages, des apprentissages... que j'ai eu à vivre pour m'épanouir au quotidien. Dernièrement, ma mère est décédée d’un cancer, la mort est un passage obligé de la vie. Inévitablement, nous serons tous confrontés un jour ou l'autre à cette réalité avec des personnes de notre entourage que l’on aime. Ce sont des moments difficiles de révolte, d'acceptation, d'accompagnement, de tristesse et de présence.

Ma formation de coach en PNL (programmation neuro-linguistique) m'aide à différents niveaux pour surmonter chaque jour le départ de ma mère. Je me rends compte aujourd'hui de certaines actions que j'ai pu mettre en œuvre dans cette épreuve et qui relèvent des principes de la PNL. La PNL m'a permis de mettre des mots sur ce que je faisais sans le savoir, dans le passé. Cela m'a rassurée et c'est sûrement ce que le partage de mon expérience va vous apporter.

La révolte : un des principes de la PNL est de prendre conscience de son état présent dans une situation. Lorsque j'ai appris le diagnostic pour ma mère «un cancer incurable» et que le pronostic est tombé – espérance de vie de un à trois mois, j'ai vécu un choc émotif et une grande colère face à la vie. Je trouvais cela injuste, j'avais déjà perdu mon père d’un cancer et cette fois, on désirait m'enlever ma mère. Pourquoi elle? Pourquoi notre famille? Pourquoi? Pourquoi? Pourquoi?... Je m'arrêtais pour prendre quelques minutes et ressentir cet état survoltant qui m'envahissait, une souffrance, des larmes, des maux de ventre... j’ai pris le temps de laisser cette révolte s'exprimer pendant quelques heures, je me suis autorisée à en vouloir à la vie.

L'acceptation : après 24 heures, je ne pouvais plus rester dans cet état de colère, je devais changer mon état pour passer à une autre étape, déterminer mon état désiré dans cette situation. Je savais fort bien que rester dans cette colère ne menait nulle part et ne faisait que me nuire et nuire à ma mère, donc ce n’était pas très écologique. Après réflexion, mon objectif fut d'être dans un état serein d'accompagnement.

«En quoi est-ce si important pour moi?» Cette question qui consistait à reconnaître ma motivation à vouloir être dans un état serein d'accompagnement était reliée à ma valeur « famille », c'est ça qui était si important dans le moment présent. Pour être intègre dans nos désirs, nous devons être cohérents avec nos valeurs, c’est un autre grand principe de la PNL.

Le fait d'être sereine et en mode d'accompagnement pouvait-il me nuire, nuire à mes enfants, nuire à mon amoureux, à mes proches? J'ai pris un moment avec mes enfants pour leur communiquer mon choix et voir avec eux si je pouvais avoir leur appui et surtout de la compréhension à ce que je sois moins présente à la maison auprès d'eux, pour un certain temps. Ceci s’est avéré positif de leur part, car je ressentais qu'eux aussi accompagnaient de cette façon leur grand-mère.

L'engagement a pris sa place facilement par la suite, sans vraiment que je m'en rende compte. Après coup, j'ai pu réaliser comment je m'étais engagée dans cet objectif.

L'accompagnement: ma préoccupation était «Comment» et c'est exactement le mot magique qui nous permet d'aller vers notre objectif en PNL. C'est ce qu'on appelle le processus. À ce moment précis, les solutions, les possibilités, les opportunités s'élargissent pour nous permettre d'être de plus en plus dans notre état désiré. Ma question était : «Comment saurai-je que je suis en mode accompagnement?» Je réalisais que, pour moi, c'était d'être vraiment présente lorsque j'étais avec elle et de profiter de ces moments précieux. Nous étions chanceuses, nous avions le temps pour nous dire que nous nous aimions. Je voulais l'accompagner vers la grande lumière, la grande vie, sereinement, dans l'amour. Je ressentais que ce passage était précieux et je désirais que cela se passe bien. J'ai alors pris la décision d'aller consulter une coach formée en PNL avec une très belle spiritualité, pour me guider dans cet accompagnement.

La tristesse : les dernières heures, la dernière gorgée, le dernier mot échangé, le dernier sourire, le dernier regard, le dernier souffle et le dernier touché sont très difficiles, une grande tristesse s'étale, seuls les sons, les images, la sensation seront là. Cette tristesse s'intensifie dans tout le corps, je l'accueille doucement, l'apprivoise, lui fait toute la place dont elle a besoin en moi, je la laisse s'exprimer et prends consciemment le temps de consoler que ce soit la femme de 39 ans ou la petite fille de 4 ans qui pleure en moi. Au fil des heures, des jours, je reste en contact avec cette tristesse, j’identifie sa forme, sa couleur, sa texture, sa taille, son espace occupé en moi et je la ressens, la visualise et, chaque jour, je change de caractéristiques pour la rendre plus légère, plus petite, tout en respectant mon besoin de vivre pleinement cette étape. Parallèlement, je fais prendre plus de place à mon émotion de joie de vivre, tout en prenant en considération que les deux peuvent très bien cohabiter, car j'ai aussi ce besoin pour continuer à avancer, à vivre pleinement ma vie.

La présence : un matin, j'ai ressenti ce qu'un ami m'avait dit ; «ma mère est présente avec moi tous les jours depuis qu'elle est décédée et je sens qu'elle m'aide énormément», et j'ai la même sensation, ma mère était très fière de moi et je ressens son accompagnement dans mes pas, chaque jour. C'est merveilleux. Parfois, nous enregistrons des croyances telle que « lorsqu'un de nos parents mourra, une partie de moi mourra aussi » et malheureusement, cela renforce le sentiment de tristesse et de souffrance qui perdure parfois pendant des années après un décès. Prenez quelques instants pour réviser, pour modifier certaines de vos croyances reliées au deuil, pour retrouver votre pleine identité et votre joie de vivre, tout en étant dans le respect de la personne décédée.

Profitez des gens près de vous, car ce qu'il y a de plus important ce sont les relations avec soi et avec les autres, c'est ça la vraie beauté de la vie.

Nathalie Hamelin

 
Envoyer

LES HUIT LEÇONS DE LEARDERSHIP DE MANDELA

mandelaL’ex-président sud-africain, aujourd’hui âgé de 92 ans est l’une des personnalités marquantes du siècle dernier, et un formidable exemple de leadership. Time Magazine a publié en 2008 sur son site WEB un article de Richard Stengel intitulé «les 8 leçons de leadership de Nelson Mandela. » Cet article illustre fort bien quelques principes PNL enseignés dans les formations sur le leadership : la présence permanente d’une forte vision à long terme et d’une considérable flexibilité tactique ; la maîtrise de soi et la gestion de ses états internes ; la prise de risques ; la recherche de ce qui rassemble les différences ; l’enseignement par l’exemple et être un modèle des changements attendus ; la capacité à recadrer et à inspirer les autres ; la capacité à influencer en se synchronisant sur le modèle du monde de ses interlocuteurs, puis en les guidant vers ses idées ; l’attention porté aux autres, ses capacités d’écoute et l’adoption fréquente de la deuxième position même avec ses ennemis ; l’importance des messages non verbaux ; une pensée non polaire ; l’aisance avec les idées contradictoires ; l’humilité et une capacité à se remettre en cause...etc

Les huit leçons de leadership de Mandela :


1 - Le courage n'est pas l'absence de peur- c'est inspirer les autres à la dépasser. 
2 - Dirigez depuis le front- mais ne laissez jamais votre base à l’arrière.
3 - Dirigez depuis l'arrière - et laissez croire aux autres qu'ils sont à l'avant
4 - Connaissez votre ennemi et sachez son sport de favori. (apprenez à parler sa langue) 
5 - Gardez vos amis près de vous - et vos rivaux encore plus près.  
6 - Soignez l'apparence- et n'oubliez pas de sourire. 
7 - Rien n'est noir ou blanc. 
8- Partir c'est aussi diriger

Lire la suite... [La maladie, le deuil et la PNL!]
 
VAKO pnl Envoyer
articles pnl

Savez-vous ce qu'est le vako ?

Vous allez bientôt tout savoir sur ce qu'est le VAKO signifie pour la PNL, notre système de représentation mentale.

En matière de communication, il est intéressant de noter que chacun a un système de représentation mentale différent. On appelle cela le VAKO en PNL.

VAKO est un sigle qui résume notre approche dominante dans notre manière de penser. En fait on est principalement de l'un ou de l'autre type mais on peut avoir bien évidemment des parties dans chaque. Alors pourquoi VAKO ? Parce que je peux voir V (visuel), entendre A (auditif), ressentir K (kinesthésique), ou sentir O (olfactif et gustatif). Comment reconnaître un type dominant ?

Lire la suite... [VAKO pnl]
 
Envoyer
articles pnl

La PNL à Paris

Il existe plusieurs centres de formation pnl à Paris. Quels sont-ils et quelles sont les spécificités des formations pnl à Paris ?

Parmi les plus grands centres de formation pnl à Paris, on retrouve immanquablement l'Institut Repère et l'IFPNL. Tandis que l'Institut Repère propose une très large gamme d'interventions possibles en complément de ses sessions de formations, l'IFPNL contrebalance ses cycles d'enseignement pnl à Paris par deux formules d'accompagnement, coaching d'équipe ou coaching individuel.

Lire la suite...
 
Objectif Smart PNL Envoyer
articles pnl

Objectif Smart amélioré ''Smarter''

(écrit par le Dr.Mäjed Chambah, Innerlife Quality)

Résolutions du Nouvel An

Une nouvelle année est souvent l’occasion pour la majorité des personnes, pour partir du bon pied, délaisser l’ancien et construire quelque chose de nouveau ou de tourner la page et de démarrer une nouvelle dans le chapitre de sa vie.
Or, trois quarts des résolutions sont abandonnés
vers la fin du mois de janvier !  Une résolution est un objectif à atteindre et sa détermination ne peut se faire à la légère.

Un adage Américain dit : “ If you fail the plan, you are planning to fail.”
Si vous échouez dans votre planification, vous êtes en train de planifier votre échec !

Pourquoi les résolutions du Nouvel An sont-elles vouées à l’échec ?

Lire la suite... [Objectif Smart PNL]
 
Vivre vieux et en santé Envoyer
articles pnl

PNL, vieillissement et longévité (Robert Dilts)

Programmation neuro linguistique

Avoir une vie longue et pleine d'énergie est un objectif que la plupart d'entre nous partageons. Comment précisément atteindre cet objectif reste un casse-tête non résolu. Quelle est la clef de la longévité? Comment est-il possible de garder une apparence jeune et un certain niveau d'énergie tout en vieillissant? Quels sont les « secrets » de ces vieillards exceptionnels qui ont maîtrisé les défis de la vie?

Lire la suite... [Vivre vieux et en santé]
 
Neurosciences et sous-modalités PNL Envoyer
articles pnl

Neurosciences et sous-modalités (Alain Moenaert)

d'après les travaux de Mark Evan Furman

Programmation neuro linguistique

Le premier principe du fonctionnement Neurologique nécessaire pour comprendre les effets des sous-modalités est celui de circuit réentrant. Un circuit réentrant est un principe de base de l'architecture des formations de cellules nerveuses qui donnent naissance à des boucles informationnelles de type cybernétique. Les circuits réentrants sont donc des ensembles de Neurones qui sont connectés en structures réintroduisant constamment l'information en feedback. Tout changement dans un circuit est immédiatement distribué à l'ensemble des circuits associés. Nous savons que si nous modifions la taille et/ou la distance d'une image, nous modifions également l'ampleur de l'impact émotionnel. Ceci est dû à la manière dont les circuits réentrants sont connectés et à la manière dont ils modulent l'importance des signaux.

Lire la suite... [Neurosciences et sous-modalités PNL]
 
Selon Robert Dilts Envoyer
articles pnl

La quatième position perceptuelle (Robert Dilts)

Programmmation neuro linguistique

La quatrième position est une position perceptuelle qui implique le fait d'être associé à l'ensemble du système ou « champ » lié à une interaction particulière. Cela inclut le fait de ressentir la situation en prenant en compte l'intérêt de l'ensemble du système. La quatrième position perceptuelle est une position « nous ». Elle est caractérisée par l'utilisation de la première personne du pluriel « Nous sommes », « nous autres », etc. La quatrième position est une composante essentielle de la sagesse et de l'écologie. C'est une perception essentielle pour pouvoir exercer un leadership authentique et pour développer un esprit d'équipe. Comme le terme l'implique, la quatrième position présuppose et englobe les trois autres positions perceptuelles (1ère ? soi, 2ème ? autre, 3ème ? observateur). Les gens qui ne peuvent accéder à une quatrième position ont des difficultés à se percevoir comme membre d'un groupe ou d'une communauté.

Lire la suite... [Selon Robert Dilts]
 
Une des présuppositions de la PNL Envoyer
articles pnl

Responsable de soi (Lucien-Carol Proulx)

Programmation neuro linguistique

Une des présuppositions de la PNL est que toutes les ressources sont dans la personne. Selon cette donnée, cela inclue sa sagesse intérieure qui permet de déterminer ce qui pour la personne est écologique pour elle ou pas (ou en d’autres mots : ce qui lui convient ou pas). C’est une responsabilité et un pouvoir qui nous incombent de choisir pour soi. Comme les membres de notre corps sont à nous, il en est de même pour tous nos besoins. Donner son pouvoir de choisir aux autres pour nos besoins a de sérieuses conséquences comme le sentiment de lassitude ou de vide intérieur; l’épuisement, la confusion, la démotivation, la perte de sens et cela sans parler d’un mode de vie limitatif et de bien d’autres symptômes.

Lire la suite... [Une des présuppositions de la PNL]
 
Outil programmation neuro linguistique Envoyer
articles pnl

Un petit outil : les positions perceptuelles (Lucien-Carol Proulx)

J'ai le goût de partager avec vous une technique de ma boîte à outils. C’est une pratique aussi vieille que l’histoire de l’homme que j’utilise régulièrement avec mes clients : Prendre du recul.

Lorsque je discerne le chant de la victimite à travers les paroles de la personne devant moi ou lorsque je vois que celle-ci s’identifie trop à son problème et qu’elle n’arrive pas à y voir clair, je prends sa main et je la sors de sa chaise, je lui demande alors: « Tu vois cette personne qui est assise, peux-tu me dire ce dont elle a besoin en ce moment? Qu’est-ce qu’elle ne comprend pas? Etc.» 

Lire la suite... [Outil programmation neuro linguistique]
 
Communication : gestion de conflits avec la pnl Envoyer
articles pnl

Et si vos conflits étaient reliés à vos valeurs! (Nathalie Hamelin)

Programmation neuro linguistique

Vos valeurs demeurent vos balises, elles sont liées entres elles à partir de votre système de croyances. Elles gèrent vos comportements, vos choix, vos décisions, vos colères, vos joies... Elles sont votre perception de la réalité, votre vision du monde et de vous-mêmes. Il y a trois ou quatre valeurs fondamentales qui sont ancrées au plus profond de vous et qui ont pris beaucoup de forces avec les années. En définitive, c'est une partie de votre programme interne ou, comme la PNL le mentionne, votre carte du monde.

Lire la suite... [Communication : gestion de conflits avec la pnl]
 
Barak Obama - PNL Envoyer
articles pnl

L'élection de Barack Obama 
est l'évènement symbolique le plus important 
depuis la chute du mur de Berlin.

Programmation neuro linguistique

Nous avons tous à l'intérieur de nous-même "un mur de Berlin" qui emprisonne une partie de nous-mêmes.

Nous avons tous à l'intérieur de nous-mêmes un Obama qui sommeille et que nous étouffons à coup de "ce n'est pas possible parce que...";  " je ne suis pas capable de..."; "les AUTRES ne me laisseront pas faire"; "les circonstances ne s'y prêtent pas!"

Nous avons tous à l'intérieur de nous-mêmes tout ce dont nous avons besoin pour nous réaliser.

J'entends déjà la petite voix intérieure qui dit: "oui mais..."

Faites une liste de tout ce qui aurait pu empêcher Barack Obama d'être élu! et vous trouverez sans limite des arguments qui auraient dû inciter Barack Obama à ne rien entreprendre!

Les américains déclinent le changement sur un mode optimiste: "change your life"; "change, we can believe in";   " Yes we can change";    " If you want, you can";    "I can do it".


Lire la suite... [Barak Obama - PNL]